Régime crise


New Nakama - Flickr

Rien de plus paniquant et de plus désagréable que d’être en crise. On se purge, nos diarrhées multiples nous font perdre du sang et du poids, on est toujours fatigué et on ne peut plus fonctionner normalement. Bref, on a plus de vie et on a juste hâte que ça finisse!

Dû à l’ignorance générale, on a aucune idée quoi manger alors on y va au hasard.

Malheureusement en état de crise, on ne peut pas manger n’importe quoi.

Pour vous aider, j’ai conçu un régime alimentaire pour les crises (voir plus bas). Celui-ci permet de reposer le côlon tout en réduisant l’inflammation. Son efficacité se mesure par une diminution graduelle des symptômes de la maladie. En reprenant votre santé jour après jour, l’idéal serait ensuite de commencer la phase 1 de mon programme. Retourner à vos mauvaises habitudes alimentaires risque de vous replongez dans la maladie.
  
Sachez que le stress joue un rôle important dans la maladie. Assurez-vous de l’éliminer autant que possible de votre vie. Plus vous êtes stressé, plus vous retarderez votre processus de rémission. La méditation, la relaxation ou toute autre activité calmante sera de bon secours pour votre rétablissement.

PS : Toutes les personnes qui ont essayé mon régime pour les crises ont vu leurs symptômes diminués en quelques jours seulement.



Régime thérapeutique pour les crises


Boisson : eau de source seulement.

Bouillons de soupe naturels : aux légumes, au poulet ou au boeuf.

Céréale du soir : quinoa.

Condiments : fines herbes séchées en petites quantités.

Fruits : bleuets, fraises, framboises en petites quantités dans le gruau au sarrasin avec un peu de cannelle.

Gruau ou céréale du matin : sarrasin entier blanc biologique réduit en poudre avec un moulin à café.

Huiles de première pression de qualité : toutes les huiles sont permises en petites quantités.

Légumes : ail, asperge, aubergine, avocat, céleri, fenouil, germinations, oignon, zucchini (courgettes).

Poissons, volailles et viandes : apprêtés tels quels (nature) ou réduits en purée.


Précisions concernant le régime pour les crises

La liste des aliments permis en cas de crise demeure une suggestion. Si vous remarquez qu'un aliment ne passe pas, cessez son emploi et passez au suivant. Ce sera à vous d'expérimenter.

J’ai évité d’inclure les aliments renfermant du lactose et du gluten à cause des nombreuses intolérances qu’ils peuvent induire. Les fruits en général sont bannis, car ils sont trop sucrés. Seuls les fraises, les framboises et les bleuets seront incorporés dans le gruau matinal avec un peu de cannelle.

Le sarrasin entier blanc est habituellement en vente dans les magasins de produits naturels. Vous l'acheter entier et vous le réduisez en poudre avec un moulin à café. Pour moins de 10$ CAD, il est possible de se procurer un moulin à café dans les magasins à grande surface. Pour faire votre gruau au sarrasin, faites bouillir un peu d'eau dans une casserole, ajoutez quelques cuillérées de sarrasin en poudre, brassez constamment pour empêcher la préparation de coller, ajoutez de l'eau au besoin pour rendre la préparation plus liquide. Quand votre gruau est prêt, retirez du feu, ajoutez les fruits permis et de la cannelle au goût.

Les bouillons de soupe naturels de légumes, de poulet ou de bœuf sont permis. On peut y ajouter du quinoa et des légumes permis comme l’ail, l’oignon et le céleri.

Les grains de quinoa sont habituellement recouverts de saponine, une substance au goût amer. Pour les rendre comestibles, rincez les grains de quinoa dans une passoire fine à grande eau jusqu'à ce que l'eau ne mousse plus.

Les légumes mangés seuls seront réduits en purée (mais ce n'est pas obligatoire) ainsi que la viande, la volaille et le poisson, si nécessaire.

La viande, la volaille et le poisson ne doivent pas être marinés, fumés, séchés, salés ou en conserve. On doit les cuisiner nature et vous pouvez leur ajouter des légumes permis, des fines herbes ou des épices douces pour rehausser leur goût.

Les jus de légumes et les jus de fruits sont interdits; ne buvez que de l’eau de source de bonne qualité. N’oubliez pas de toujours bien mastiquer vos aliments et de manger en petites quantités à la fois au lieu de vous cuisiner de gros repas.

Je suis consciente que ce régime pour les crises est monotone et procure peu de plaisir gustatif mais cette mesure est TEMPORAIRE. Le but est de reposer votre côlon en cessant de manger des mauvais sucres et des levures qui entretiennent votre inflammation. Dès que vous vous sentirez mieux, introduisez progressivement les aliments solides. Lorsque vous serez prêt, vous pourrez amorcer la phase 1 de mon programme.


2 commentaires: